< body class="single single-post postid-105 single-format-standard">

Le résumé (2) de la nouvelle: Aux champs, Maupassant

Le résumé de la nouvelle: Aux champs, Maupassant

Deux famille pauvres, les Tuvache et les Vallin, vivaient misérablement mais paisiblement dans les champs. Dans chaque maison il y avait quatre enfants. Un jour M. et Mme d’Hubières vinrent voir les Tuvache.  Ce riche couple, qui n’avait pas d’enfants, proposa aux deux paysans d’adopter leurs fils cadet Charlot, en contrepartie d’une pension qui leur sera versée chaque mois.
Scandalisée  par cette proposition, la mère Tuvache, soutenue par son mari, rejeta vivement l’offre du couple, arguant qu’ils n’acceptaient pas de vendre leur enfant. AlorsMadame d’Hubières et son mari se rendirent chez les Vallin, et leur firent la même proposition. Ces derniers acceptèrent, après un court marchandage, de leur donner leur petit Jean.
Regrettant d’avoir refusé, la mère Tuvache calomniait les Vallin en les accusant d’avoir vendu leur enfant, et arborait fièrement un air de supériorité. Les Vallin vivaient à leur aise grâce à la pension allouée par les d’Hubières, alors que Charlot peinait afin de nourrir ses parents : son frère aîné  était parti au service, et l’autre fut mort.



Après une vingtaine d’années, Jean, qui était devenu un beau jeune homme élégant, revint en compagnie de sa mère adoptive. En le voyant, Charlot fut envahi de jalousie. Les Vallinfêtèrent bruyamment ce retour.
Alors exaspéré par l’opulence du revenant, Charlot s’en prit violement à ses parents et leur reprocha de ne pas avoir accepté la proposition de Madame d’Hubières. Et il partit, laissant ses parents couverts de lares et gémissant de douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>